Les Globes Trottars 5 -5 SGO

Vendredi 31 octobre 2014 à 19h30

Textes de Messire

Terrain : dur, bosselé et sans marquage.
Eclairage : aux bougies.
Spectateurs : 5 ou 6.
Entame de match difficile pour nous. Les joueurs locaux nous défient physiquement et y arrivent plutôt bien, comme dit Chocho, on les attendait. On se prend 2 essais assez vite et surtout, on souffre.
Cependant, nous n’avons jamais abandonné, les méchants d’en face continuent de nous envoyer des gros et de cavaler derrière grâce à 2, 3 joueurs qui ont des cannes. Et je pense qu’ils n’étaient pas tellement vétérans.
Notre abnégation finit par payer et sur une relance dans notre camp et un départ côté fermé, profitant du surnombre, les 3/4 amènent le ballon en terre promise.
Quelques temps plus tard, nous égalisons suite à un coup de pompe chez eux que leur arrière cafouille, finit par relâcher, essai pour nous.
Leur 3ème essai intervient avant la fin du tiers tempsje crois mais Spider a juré ses grands dieux que c’était au début du 2ème tiers temps.
Deuxième tiers temps : nous sommes rapidement menés 5-2. Et là, on se dit que ça va être compliqué. Mais malgré les points encaissés, notre défense est agressive, ils finissent par se fatiguer et nous profitons du travail des gros (mentions spéciales à Franck “La faucheuse”, Kiki “The fighter in the ass” et Laurent “le Corse sanglant” Castejon) pour marquer un essai derrière. Notamment grâce à l’impact physique d’un sombre fonctionnaire de police dont je tairai le nom par respect pour la République…
Le troisième tiers temps que nous entamons en étant menés 5-3 je crois, confirme leur baisse de rythme physique alors que nous restons solidaires et bien organisés en défense. De plus, nous optons pour davantage de jeu au pied, ce qui nous permet de jouer chez eux. Et voilà le travail, magnifique essai de Richard près de leur ligne sur une sauté 1 d’école et un autre essai dont je laisse le soin à quelqu’un qui s’en souvient de le décrire.
Au final, on aurait pu tout lâcher et s’en prendre 10 au premier tiers temps. On finit à 5-5 et on se dit que si on avait récupéré la balle sur la dernière action, on leur mettait la paille. Bravo pour la solidarité, le sacrifice de tous pour le collectif.
Bravo à l’arbitre qui a été, de mon point de vue, très bon. On aurait dit un arbitrage à la Philou.
Bravo aussi à Kiki qui mourait d’envie de mettre des louches mais qui, n’écoutant que son courage, n’a fait que le promettre.
Et enfin, retenons cette résolution de Spider :”Cette saison, je ne raterai plus un plaquage en match.”

Messire

Retour en haut